Nos explorations ...... en Belgique



Les grottes de Martinrive...

... la fin d'un rêve acoustique


Ca passe !

Ca passe !

En rive gauche de l'Amblève, au niveau du Pont de Martinrive, entre Aywaiile et Comblain, diverses ouvertures dans l'affleurement calcaire longeant la chaussée ont depuis toujours intrigué les spéléologues.

Trou minuscule à gauche de ces cavités, l'une d'entre elles avait fait l'objet de travaux de désobstruction menés en 1977 par notre vénérable collègue Robert Levêque et son ami Philippe Dhily. Forçant successivement deux étroitures verticales, ils avaient porté le développement à 90m (voir Clair-Obscur, n°17 de 1977, p 10-11).

Quelques mètres à gauche de cette cavité dite aussi grotte n°4, un boyau long d'une quinzaine de mètres se terminait au pied d'une fissure laissant percevoir distinctement l'écho d'un vide qui allait bercer les nuits et l'imagination de notre ami Robs.

Le 25/08/1991, en compagnie de Fefe, Mosa et Jack, les Doyen et Philippe Mélon en renfort, son rêve allait devenir réalité.

Quelques heures de terrassement acharné suffirent à contourner l'obstacle en ouvrant un laminoir terreux débouchant dans une petite salle oblique bien décorée.



Attention où vous mettez les pieds !


Une fouille minutieuse ne nous laissera aucun espoir de continuation évidente. Par contre, nous ferons une jonction 'auditive' avec l'ancien réseau au travers d'un minuscule opercule baptisé 'la trompe d'Eustache'.


Inutile de remonter là-haut, ça queute dans tous les coins (copyjack)


Pas de quoi en faire un plat mais en Belgique, près de chez soi, un petit bout de première, ça fait rudement plaisir. Bien sûr nous avons remis la topo à jour.




Article tiré des Cahiers de C7 n°22 / 1993


Dernière mise à jour 18-04-2005

Powered by NetPack